Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma famille REcomposée

Ma famille REcomposée

La vie pas toujours facile d'une famille recomposée ou comment apprendre à vivre ensemble au quotidien...


De la difficulté parfois d'être parent...

Publié par Val1603 sur 6 Octobre 2015, 10:15am

Catégories : #Mes enfants

De la difficulté parfois d'être parent...

J'avais cru qu'en grandissant cela deviendrait plus facile...
J'avais cru qu'en gagnant en maturité, sa vie deviendrait plus fluide...
J'avais cru qu'avec le temps, elle se ferait à sa famille recomposée...
J'avais cru qu'en avançant, elle saurait trouver sa voie...
J'avais cru qu'en l'encourageant, qu'en la portant, qu'en la conseillant, elle trouverait enfin sa place...

Mais là voilà aujourd'hui encore plus perdue qu'auparavant...

Et me voilà aussi encore plus perdue qu'auparavant...

Que faire quand nos enfants, devenus jeunes adultes, n'y arrivent pas, ne nous entendent pas, ne savent plus ce qui est bien pour eux ou ne l'est pas... ne se trouvent pas... ne trouvent pas leur place...
Que faire pour les aider ?
Comment le faire ?

Bien sûr, ils doivent faire leurs propres expériences...
Mais doit-on pour autant les laisser se débrouiller quand ils font les mauvais choix... quand ce ne même plus eux qui nous appellent à l'aide...
Doit-on leur fermer notre porte ? notre coeur ?
Doit-on cesser d'essayer de maintenir le peu de dialogue qu'il reste entre eux et nous ?
Doit-on - comme on me l'a conseillé :
- leur mettre quelques baffes : Au pire ça fait circuler le sang ! Et puis, les miens ils ne m'auraient jamais fait ça ! Tu n'es sans doute pas assez ferme !
- les mettre dehors : Au moins, ils seront confrontés à la vraie vie ! Et puis, ils sont majeurs, libres de leurs choix ! Qu'ils se débrouillent !

Aujourd'hui, je suis perdue...
Autant que peut sans doute l'être ma fille ainée...

Aujourd'hui la vie nous fait passer des épreuves, dont je souhaite qu'elles nous rendent plus fortes et surtout plus proches...

Mais surtout aujourd'hui, je ne sais plus comment faire avec elle... je ne sais plus quel est mon rôle près d'elle... je ne sais plus si je suis de bon ou mauvais conseil...

Alors, forcément je m'interroge sur mon rôle de parent... sur le comment nous pourrons sortir de cette situation tendue... pour qu'elle aille mieux et pour que notre famille puisse continuer à avancer dans la sérénité...

Mais à ce jour... je n'ai pas la solution...

Commenter cet article

jai50ans 05/03/2016 19:42

Méthode expérimentée, prends le contre-pied ! Elle fait la gueule, toi tu souris. Elle te prends tes fringues, faut lui dire que ca lui va mieux qu'à toi ! Son but c'est le conflit. Par contre tu dois avoir des limites que tu refuses de transiger et t'y tenir. Si tu non à un truc aujourd'hui tu dois dire non demain même si ca te coute, même si tu en pleures ! Une éducatrice scolaire m'avait dit qu'avec ce caractère ma fille serait une trentenaire épanouie et elle avait raison. Courage

Val1603 14/03/2016 11:48

Alors je vais m'accrocher à cette idée. Que Grande-Miss sera une trentenaire épanouie et je le lui souhaite de tout mon cœur !
Merci pour tes conseils.

Sophie mum 23/11/2015 17:46

Jarrive tard mais j'espère que la situation s'est amélioré et jai pas hâte que ma fille est 18 ans

Val1603 24/11/2015 09:12

La situation va cahin caha... mais on s'accroche pour qu'elle puisse trouver sa voie et se sentir bien dans sa peau.
Et puis dis-toi que toutes les situations sont différentes. Les enfants ne passent pas tous par les mêmes épreuves... et heureusement pour les parents.
Des bises. A+

carole 27/10/2015 13:49

Je viens juste de lire ton article (complètement à la ramasse je suis...) ...
J'espère que la situation a évolué depuis ... je t'envoie des bisous et du courage aussi

Val1603 29/10/2015 19:47

Je prends les deux... les bisous et le courage... espérant que la situation va évoluer doucement mais sûrement... et je vous fais des bisous à tous les 3.

oth67 21/10/2015 20:12

J'arrive un peu tard (suis encore bloqué en haut de l'Arc de Triomphe !), j'espère que cela commence à mieux se passer !!
Bises d'Alsace

Val1603 29/10/2015 19:46

Ça va cahin-caha... mais on tient bon hein !
Tu veux que je vienne te chercher demain sur l'Arc de Triomphe ? de bon matin ou plutôt en fin de journée ?
Bises de ma p'tite banlieue parisienne à tous les 4.

La Carne 16/10/2015 08:21

nan... pas facile... voire carrément difficile... je t'envoie plein de courage! A défaut de pouvoir aider...

Val1603 29/10/2015 19:45

Le courage... c'est bien aussi ! Je prends ! J'en ai vraiment besoin certains jours pour faire face à la bêtise des autres.
Tu sais ceux qui savent mieux que toi pour élever et aider à grandir tes enfants, et trouvent que tu es une mauvaise mère : grrrrrr !!!

La Carne 15/10/2015 06:02

et si vous ne lui laissiez pas le choix? genre "tu viens point barre"? une cousine m'a toujours dit "petit enfant petit souci. grand enfant grands soucis". Elle a un fils de 18 ans et une fille de ... je sais plus... en 3ème ou seconde... bref... elle sait de quoi elle parle. c'est terrible d'avoir le sentiment que quoiqu'on fasse ça ne marche pas. Elle va mal c'est évident en effet. Faudrait la forcer à faire ce qu'il faut pour aller mieux... mais ça, je ne sais pas si c'est possible. Je ne sais pas quoi te dire. J'ai envie de dire "secoue la. force la à parler. oblige la à faire ce qui est bon pour elle"... mais bon... voilà quoi... concrètement, je ne vois pas comment c'est possible... tu connais ses amis? Y a pas moyens de passer par eux?

Val1603 15/10/2015 13:54

Là sincèrement, étant donné que c'est super tendu depuis la fin de l'été, je préfère même qu'elle ne vienne pas ce dimanche chez ma mère. Et peut-être que ce sera aussi une façon de leur montrer que : "Non on abuse pas ! la situation est vraiment tendue avec Grande-Miss. Oui, quand vous venez à la maison elle sait être charmante, mais la réalité est qu'elle va mal!".
Ah oui, parce que Grande-Miss a une grande qualité : avec les gens extérieurs à son cercle familiale restreint, elle sait être charmante ou en tout cas essaie de l'être pour donner le change quand ça l'arrange bien sûr ! Parce que même au lycée ce n'est plus le cas...
Ses amis, oui je les connais, mais ces derniers temps, elle évite de fréquenter son cercle habituel pour s'entourer de nouvelles personnes, pas méchantes, mais pas d'une grande aide pour elle, puisqu'ils ne la connaissaient pas avant...
La secouer... nous avons essayé avec son père. Sa belle-mère a même pris un temps un dimanche pour lui proposer une sortie ensemble. Grande-Miss a accepté, mais je n'ai rien vu de concret au quotidien après ce temps privilégié...
Alors, je ne la lâche pas. Hier encore dans la cuisine, nous avons parlé. Je lui ai expliqué combien j'étais perdue face à son attitude, que je ne comprenais pas. Mais que nous étions là pour l'aider quelle que soit la décision qu'elle pourrait prendre. Je lui ai redit combien c'était important de pouvoir se faire aider, arguant du fait que moi aussi, j'étais prête à m'impliquer, mais que nous pouvions tout à fait choisir deux personnes différentes pour nous faire aider. Mais au final... pas de réaction !
Alors je t'avoue que j'arrive un peu au bout de ce que je peux donner...
Pas facile-facile tous les jours d'être parent ;-)

La Carne 14/10/2015 10:55

ça craint du boudin. Pardon. Elle a quel âge déjà? et les moments en famille, elle participe?

Val1603 14/10/2015 18:46

Comme tu dis : ça craint ! Je rajouterais même que ça prend la tête, ça pourrit l'ambiance familiale, c'est hyper méga stressant !
Sinon, pour te donner une idée... elle aura 19 ans en janvier 2016.
Et pour les moments en famille. Au quotidien : comme elle bosse au Mc-Do le soir 5 jours/7 : on ne dîne du coup que tous les trois ce qui n'est pas plus mal ! Si elle dîne avec nous : elle ne parle qu'à son frère et moi, et du coup, Mr ne parle pas : tu vois l'ambiance !
Et par exemple pour ce soir, elle préfère dîner dehors avec une copine : j'ai dit OK !
Dimanche, nous sommes invités pour déjeuner chez ma mère, il y aura également mon frère et sa famille : elle m'a répondu : "Non merci, je n'y vais pas !".
En fait elle va mal, se coupe de tout le monde (sauf petit ami et quelques nouvelles copines) et s'entête dans une attitude négative !
Moi, qui pensais qu'en grandissant ça devenait plus simple...

La Carne 12/10/2015 10:23

elle sait dire pourquoi elle ne veut pas aller en Espagne? Et un ultimatum genre "tu y vas sinon on coupe les vivres?"... c'est chaud. Elle sait dire ce qu'elle veut? L'expliquer? Grosses pensées!

Val1603 13/10/2015 09:39

A part le fait de nous dire : "T'façon j'veux pas y'aller !" - bah... elle ne veut pas vraiment dire pourquoi !
On a essayé de creuser la piste du p'tit copain qu'elle ne voudrait pas quitter pour 5 semaines, mais elle dit "Non ! C'est juste que j'veux pas y aller !!!".
Lui couper les vivres, c'est un peu chaud ! Tout simplement parce qu'en ce moment, elle vit à la maison, et qu'elle a son petit job au M.c-Do qui lui permet déjà de s'acheter ses fringues et financer ses sorties. Me resterait la possibilité de ne plus lui financer sa carte de transport et sa ligne de tél. portable... et de ne plus lui donner à manger : mouarf, mouarf, mouarf ! Faut bien rire un peu hein !
Sinon, elle ne sait pas dire ce qu'elle veut, ni l'expliquer et c'est vraiment ça qui est le plus stressant !
Et elle refuse toute aide. Hier soir encore, je lui ai dit : "On pourrait se faire aider toutes les deux pour retrouver un peu de dialogue. Je suis prête à y aller moi. On pourrait voir un médiateur ? une personne extérieure à la famille qui n'aurait pas de parti pris ? un psychologue ?".
"C'est bon, t'as qu'à y aller seule !".
OK-OK : statu quo ! Qui commence à me prendre grave la tête !
Voili-voilou les news !
Bisous.

Valérie 10/10/2015 20:07

Moi, hier soir, je lui ai demandé de partir le plus vite possible. Elle l'a mal pris mais je n'en peux plus ! Ça va finir qu'Olivier va s'énerver et la foutre dehors avec ses affaires alors mieux vaut qu'elle parte, elle va trop loin ! Elle nous pique nos affaires, fouille partout, degueulasse toute la maison, se lève vers 16 h pour se nourrir de ce que j'ai acheté, prends la salle de bains pendant environ 2 heures... Remange puis sort jusque dans la nuit... Elle n'aide à rien, m'insulte, me prend mes vêtements dans le demander et les abime.... Stop, j'en peux plus !

Val1603 11/10/2015 11:43

C'est tout à fait ça : elles vivent chez nous en co-location, mais sans aucune contrepartie, ni contrainte ! Et ça, c'est juste insupportable !!!
Ici, je passe plus de temps à rappeler les règles, contraindre à ranger ce qui a été mis en pagaille, expliquer pourquoi on ne peut pas vivre comme cela, qu'à passer du bon temps avec elle.
Mais, elle le sait, je lui ai dit : "je ne te lâcherai pas ! Quoi qu'il arrive, si tu veux faire ce que tu veux, ce n'est pas ici, je serai toujours là dans cette maison pour te rappeler les règles, même si je te saoûle !". Mais comme tu le sais : c'est vraiment usant ! Surtout quand on bosse et que l'on a aussi d'autres enfants !
Mais bon... il nous faut tenir. Courage !

La Carne 08/10/2015 15:03

fermer la porte? non...
je suis désolée de lire que c'est si douloureux. (Je suis désolée pour vous et pour ma mère que je suis qui vivra ce genre de choses un jour). Dans la série fais ce que je dis mais pas ce que je fais... je dirai (a priori) que l'idéal est de ne pas rompre le dialogue... même si parfois c'est compliqué. (en vrai que je sais qu'il est difficile de ne pas le rompre quand l'autre ne veut plus parler). Ecouter... poser des questions pour faire réfléchir... "t'en penses quoi? Pourquoi tu fais ça? sans jugement... pour comprendre."... je ne sais quoi te dire... un côté de moi a envie de te dire de la laisser faire ses erreurs... l'autre côté a envie de te conseiller de tout faire pour qu'elle les évite... envers et contre elle... Je te souhaite plein de courage et t'envoie de grosses pensées! Bisous

Val1603 11/10/2015 12:12

En fait, pas mal d'erreurs sont déjà faites, et nous essayons depuis la fin de l'été, de l'aider pour avancer...
Mais elle a une telle attitude de rejet que c'est vraiment dur ! Son père a essayé aussi, mais finalement las de parler à un mur, lui a dit : "Toute façon, part ! Fais ce que tu veux ! Je m'en tape ! Ta mère a qu'à te mettre dehors !!! Puisque tu crois que tu sauras mieux faire sans nous ! Mais après : viens pas pleurer !".
Bon bien sûr, c'était sous le coup de la colère !
Mais je t'avoue que moi aussi, j'aurais bien envie de la lâcher, et de la mettre dehors avec sa petite valise ! Mais au final, je le sais, ça ne résoudra rien !
Alors, on essaie de maintenir le peu de dialogue qu'il reste. Et de proposer des solutions, qui sont plus ou moins rejetées systématiquement ou pour lesquelles elle fait sa difficile ! Et ça : c'est vraiment : grrrrrrrrr !!!!
Quoi qu'il arrive, si elle doit se planter encore, elle le fera, et malheureusement je vois bien combien nous sommes impuissants.
La dernière en date : elle refuse de partir 5 semaines en Espagne dans le cadre de ses études pour un stage prof.
On a vu la chef de projet, la CPE, le prof. principal... et malgré tout ce petit monde : personne n'arrive à la convaincre de changer d'avis !
C'est comme si, tout ce que l'on peut dire lui passe au dessus de la tête !
Je te dis pas comme c'est tendu à la casa en ce moment, parce que bien sûr, cette tension permanente rejaillit sur tout le monde, sans compter les questions que nous pose le p'tit dernier (8 ans) !
Mais bon, on s'accroche hein.
Allez... des bises à toi et du courage pour ton 3ème déménagement.

Melle Bulle 07/10/2015 20:26

Cette lecture me peine beaucoup, je ressens ta douleur ... La douleur normale et saine d'une maman qui fait de son mieux pour ses enfants.
Il n'y a pas de recette, pas de règle parfaite ... devenir parent, c'est un apprentissage tout au long de la vie de son enfant, et même quand celui ci grandit et devient à son tour un adulte.
Tu trouveras toujours de bonnes âmes autour de toi pour te donner de bons conseils : A ta place j'aurai fait ça, je n'aurai jamais fait comme ci, ça ne se passerait pas comme ça, et blablabla. Personne n'est à ta place.
As tu essayé de trouver conseil auprès de professionnels ?
Et as tu tout simplement pu dire tout ceci à Grande Miss ? Elle est aussi en âge de comprendre ce que tu ressens et l'impasse dans laquelle tu te trouves pour lui venir en aide. Peut être qu'en exprimant ton désarroi et en lui montrant que tu n'y arrives pas ... elle réalisera des choses et qu'ensemble vous vous aiderez pour vous sortir de ce mauvais moment.

Certes, je n'ai pas encore d'enfants, je suis jeune etcetc ... mais si tu as besoin, n'hésite pas à me contacter . De part mon métier je suis amenée très souvent à aider des familles, en conseillant, orientant, informant, écoutant ... Alors surtout si besoin, tu sais où me trouver ...

Val1603 11/10/2015 12:03

Merci Melle Bulle.
Oui, bien sûr, j'ai proposé d'en parler ailleurs, de nous faire aider... Mais Grande-Miss s'y refuse : "J'suis pas folle ! C'est toi qu'es trop chiante !".
Très constructif hein !
Alors, moi, bien sûr je prends conseils ailleurs. J'ai la chance d'avoir dans mon entourage prof. une psychologue qui m'écoute et me conseille. Alors j'essaie de mettre en place quelques petites astuces, mais je t'avoue que c'est dur de voir son enfant tellement perdu.
Peut-être effectivement que - comme tu me le conseilles - je devrais aussi lui dire combien je suis perdue face à son attitude, que j'aimerais que l'on essaie d'y voir plus clair ensemble. Mais c'est comme si, elle refusait même de nous entendre...
Alors certains jours... je me dis, à quoi bon ???
Mais, j'essaie de ne pas lâcher, en espérant que le temps fera son oeuvre, et qu'elle arrivera à y voir un peu plus clair.
En tout cas, merci.
Si j'ai besoin, je sais que tu seras une oreille attentive et de bons conseils.
Des bises très chère Melle Bulle.

Petite Ombre 07/10/2015 16:29

oula c'est nul de lire un tel article !!!
Je n'ai pas encore d'enfants de l'âge de Grande Miss... Je ne sais pas ce qui se passe pour que tu en arrives à écrire cela... Je ne suis donc d'aucun conseil.... Mais j'espère très fort que tout s'arrange pour vous, c'est triste ce genre de situation!

Val1603 11/10/2015 11:57

Oui, je sais, moi aussi j'aimerais vous dire que tout va bien, que la vie est facile et qu'en grandissant on entre dans d'autres relations avec les enfants jeunes adultes : mais ici ce n'est pas le cas !
Et j'avais besoin d'évacuer un peu la pression.
J'espère cependant que pour toi cela va mieux, et que ta petite famille se porte bien.
Des bises.

arlette 07/10/2015 00:51

il y a des périodes pas facile....si tu savais tout ce que mon ainé a fait ...et puis cela passe
rien d'évident ,il n'y a pas de remède, je pense qu'être juste la....c'est le principal...
bises

Val1603 11/10/2015 11:56

Merci pour tes conseils et expériences toujours de bon ton !
Alors, je prends la patience... et j'essaie d'être là.
Mais parfois c'est vraiment : grrrrrrr !!!

vivi 06/10/2015 21:44

Quand le doc m'avait dit un jour qu'en tant que parents on vivait dangereusement, je n'avais pas tout de suite compris ce qu'il voulait dire... Je me rends compte maintenant qu'on n'en a sûrement jamais fini... Il y a des périodes sereines où les enfants s'épanouissent comme de belles fleurs et il y a des périodes plus compliquées que d'autres, visiblement tu es en train d'en traverser une. Moi non plus je n'ai pas de solution miracle, il n'y a malheureusement pas de mode d'emploi livré avec les bébés mais comme Sun je crois aux vertus de l'amour et du dialogue, et comme Mélissa je crois qu'on a quelquefois besoin de se faire aider. Il suffit parfois de pas grand chose pour remettre les choses sur les rails et sortir de l'impasse. Etre parent n'est pas si inné que ça, cela s'apprend aussi avec l'aide des autres. Et dis toi qu'après la pluie vient toujours le beau temps... je le sais par expérience maintenant.
Je t'embrasse :o)

vivi 12/10/2015 22:27

YESSSS !!!!

Val1603 12/10/2015 09:42

On tient, on tient.
En revenant sans cesse sur les règles, en les ré-expliquant, et en disant pourquoi elles existent !
Et hier, miracle... après des "Pfffffff !", "Mais t'avais dit...". Elle s'est pliée à un des règles.
On se réjouit même des petites victoires...
Bises et bonne semaine.

vivi 11/10/2015 14:03

Je suis sûre que tu as la bonne attitude. Surtout, ne lâche RIEN ! Je sais par expérience que oui, c'est super dur et que oui, ça nous crève le cœur de devoir faire la police alors que l'on aimerait avoir la relation de tendresse et de confiance mutuelle que l'on a rêvée. Il faut un temps accepter qu'on est avant tout des parents et qu'on n'est pas forcément là pour que nos ados nous aiment mais pour faire notre boulot c'est-à-dire les éduquer et les mettre sur les rails.
Oui, on est chiants. Oui, on les empêche de faire ce qu'ils veulent. Oui, on est ringards et on ne comprend rien aux jeunes. Mais aussi ambigu que cela puisse paraître ils cherchent aussi leurs limites et nous demandent (même si c'est inconscient) de leur en fixer. Oui ils sont perdus et cela les rassure j'en suis sûre d'avoir en face d'eux des parents intransigeants, solides comme des rocs, qui ont fixé une bonne fois pour toutes les règles et ne reviennent pas dessus.
Tout ça pour te dire de tenir bon, je suis de tout cœur avec toi.

Val1603 11/10/2015 11:54

Merci de tes encouragements et conseils.
Comme expliqué plus bas à Mélissa et Sun : bien sûr, j'ai pensé à nous faire aider... mais comme pour elle, il n'y a pas de pb, juste une mère chiante qui l'empêche de faire ce qu'elle veut, quand elle veut et comme elle veut ! Elle refuse même l'idée de pouvoir en parler à quelqu'un d'extérieur.
Et pourtant, on le sait, on le voit, elle va mal. Parce qu'elle prend de mauvaises décisions pour sa vie perso. pour sa vie au lycée, mais n'a pas suffisamment de recul pour s'en rendre compte.
Elle s'est coupée de toutes ses bonnes amies que j'aimais beaucoup et qui étaient de bons conseils pour s'entourer d'un nouveau groupe, pas méchant, mais qui je le crains bien sont aussi perdu qu'elle pour leur avenir prof.
L'an dernier, je lui ai demandé de réfléchir et d'essayer de voir au CIO + Mission Locale Jeunes pour savoir si elle arrêtait ses études ce qui était envisageable pour elle, j'ai argué du fait qu'elle pouvait tout à fait arrêter un temps pour travailler ou partir à l'étranger, et pourquoi pas reprendre après !
Mais rien n'y fait ! Elle s'entête dans son attitude négative, n'arrivant pas à prendre de bonnes décisions pour elle.
Je lui ai proposé de lui prendre un petit quelque chose (chambre d'étudiant ou petit studio) pour qu'elle soit plus indépendante : mais même là, elle fait sa difficile : "Non, trop loin !", "Non, j'aime pas !". Comme si au final, elle avait le choix et qu'il s'agissait là de son projet de vie. Alors il faut ré-expliquer encore et toujours et c'est vraiment usant, surtout qu'arrivé à cet âge là, on a espoir que les relations changent et que parents et enfants soient un peu plus dans le dialogue... mais là... je dirai presque que le dialogue est rompu !
Mais j'essaie de ne pas lâcher et de lui dire, que quelle que soit la décision qu'elle arrivera à prendre, on sera là, juste parce que nous sommes ses parents et que nous l'aimons.
Mais je t'assure que c'est dur !
Bises.

Valérie 06/10/2015 18:40

Aïe ! Ben sur le moment c'est déroutant, sur la durée c'est l'enfer et puis, je dirai qu'on fait avec... avec bcp de patience et d'amour surtout ! Et il en faut une bonne dose crois moi ! Vu son âge, il faut que tu prennes du recul pour te protéger aussi... Et je sais de quoi je parle ! J'ai vécu en deux ans des TS, des fugues, des convocations à la gendarmerie, la violence physique et verbale... Je me suis blindée. Il y a quelques semaines, j'ai reçu une lettre de la mairie d'un village voisin. On me convoquait car ma fille avait, soi disant, commis des dégradations dans la commune. J'ai donné le courrier à ma fille et je lui ai dit de se débrouiller avec ça ! Elle est majeure et elle a assumé ! (Elle n'avait rien fait apparemment)... Et elle sait qu'elle risque de se retrouver à la rue si elle en fait trop ! Pour ta fille, je ne sais pas ce qui se passe mais mets lui la pression peut-être ! En tout cas, elle est majeure et si elle fait des bêtises, à elle de les réparer maintenant... Ça ne t'enlèvera pas la contrariété mais quand même... Bon courage Val, bisous

Val1603 10/10/2015 19:59

Dans ces moments là... je pense souvent à toi, et je vois combien on se retrouve seule pour gérer des enfants comme les nôtres.
Ici, aussi, elle refuse l'aide extérieure, qui j'en suis certaine pourrait nous faire avancer et surtout lui faire beaucoup de bien.
Elle fait de mauvais choix pour sa vie future, vit des choses pas faciles, mais refuse que nous l'aidions ou juste le minimum et selon l'espace qu'elle veut bien nous donner.
Elle refuse de se plier aux règles toutes simples du vivre ensemble en famille, sous prétexte que maintenant elle est majeure ! Mais elle n'est pas seule dans cette famille, et nous ne pouvons mettre en place deux façons de fonctionner, même si bien sûr, elle a bien évidemment plus de liberté puisque plus âgée que son frère. Mais après, on lui a expliqué que si elle voulait vraiment faire comme elle voulait, il lui fallait alors prendre sa vie en main et s'en donner les moyens, mais elle est dans le refus total.
Je pense même à lui trouver une petite chambre ou petit studio, dont je financerai le loyer, pour lui donner plus d'indépendance, et surtout lui montrer un peu ce que c'est que de vivre seule : faire les courses, son ménage, ranger sa maison, bien sûr sur une durée limitée.
Mais même pour ça, elle fait la difficile.
Je pense qu'elle n'est pas encore prête, mais j'ai bon espoir que cela fasse son petit bout de chemin dans sa tête...
Allez courage à nous les mamans pour vivre ces choses pas faciles avec nos filles aînées !
Bisous.

Laurie 06/10/2015 17:35

Je commente rarement et n'étant moi même pas maman, je ne sais pas si mon commentaire aura une quelconque utilité ... Mais en tout cas, je tenais à te dire qu'en tant que belle mère (le fils ainé de mon Chéri a 22 ans), nous avons eu il y a 2 ans une période où nous étions aussi confrontés à ce genre de chose... On se sentait complètement démunis, les clashs étaient très violents, le fils de mon Chéri faisait conneries sur conneries, nous mentait sans cesse, avait des dettes colossales ... Que faire face à un enfant majeur qui refuse le dialogue et qui se comporte comme ça ?? Nous avons eu beaucoup de nuits blanches et d'angoisses ... Les choses sont un peu plus calmes aujourd'hui, je crois que le temps fait son oeuvre et qu'il muri petit à petit même si certains problèmes sont toujours d'actualité... En tout cas, la relation est plus apaisée et on peut discuter plus calmement, c'est déjà un grand pas ... C'est une période très difficile et je te souhaite beaucoup de courage !

Val1603 10/10/2015 19:52

Tu n'es peut-être pas maman, mais le fait d'être belle-maman te fait toucher du doigt la problématique que je vis avec Grande-Miss.
Un grand merci de me faire part de ton expérience. Du coup, je sais que la route sera sans doute longue... mais qu'au bout du tunnel il y a un peu de mieux...
Merci et bises.

sun 06/10/2015 15:46

Ce n'est jamais simple. je crois beaucoup aux vertus de l'amour. Dire qu'on les aime , beaucoup. Et reparler calmement une fois les disputes passées.
On tâtonne aussi souvent.

Val1603 10/10/2015 19:50

Exactement on tâtonne beaucoup. On essaie de prendre conseil... et parfois on se retrouve confronté à des choses qui ne peuvent vraiment pas faire partie de l'éducation que l'on souhaite donner... alors on essaie de s'arranger à trouver des solutions, comme tu le dis, toujours avec beaucoup d'amour...
Mais parfois, c'est tellement épuisant...

Béatrice 06/10/2015 12:50

C'est compliqué les ados ...
J'ai décidé de faire confiance à Grand Mec N°3.
J'ai la trouille de ce qui risque d'arriver s'il ne bosse pas cette année, mais j'ai l'impression que ça repart tout doucement ...
Plein de bises à vous deux !

Val1603 10/10/2015 19:49

Merci je prends les bises avec plaisir !
Moi aussi, j'ai essayé de lui faire confiance... mais ma confiance est mise à rude épreuve.
La dernière nouveauté : alors même qu'elle est en section européenne depuis la seconde pour pouvoir faire un stage de 5 semaines en Espagne, tout organisé par le lycée, la demoiselle a décidé que : "Non j'veux plus y aller !".
Nous avons été reçus par la chef des travaux, puis ensuite la CPE + prof. principal : mais rien n'y fait sa décision est prise ! Elle ne nous entend pas et c'est vraiment extrêmement énervant...
Mais bon... il faut faire face hein...
Bises par chez toi.

PetitDiable 06/10/2015 12:00

Pas facile..je ne saurais que te conseiller, moi-même j'ai tant de mal à communiquer parfois avec ma grande qui, pourtant, n'a pas encore l'âge de la tienne. Par contre les baffes et la porte, pour l'avoir vécu en tant qu'enfant, je ne pense pas que ce soit une bonne idée...de la patience, ne pas oublier que, comme toutes les autres épreuves, celle-ci passera...

Val1603 10/10/2015 19:46

Voilà... garder en tête que cela passera... même si certains comportements vraiment grrrrrrrrrr me font parfois envie de la secouer et de lui dire : "Mais à quoi tu joues ???".
Mais bon... on va y arriver. Il faut y croire hein.
Merci de ton soutien. Bises.

coco 06/10/2015 11:42

Je ne peux te souhaiter que du courage et que vous retrouviez un peu de sérénité. Etre à son écoute, et le rester c'est le principal. Peut-être qu'une tierce personne, extérieure du cocon familial peut temporairement faire médiateur. Vivement que cette mauvaise passe se termine. Bisous

Val1603 10/10/2015 19:44

Oui, j'ai y pensé aussi à une aide extérieure. J'aurais bien aimé que ma mère lui parle... mais elle ne semble pas mesurer l'étendue de nos difficultés... Une aide extérieure, de mon côté, j'y ai pensé et l'ai proposé à Grande-Miss, surtout que je peux me faire conseiller pour de bons psychologues, mais elle refuse -pour l'instant - de le faire !
Pour elle, il n'y a pas de pb, c'est juste nous qui sommes "trop chiants" !
Mais bon, même à 18 ans, presque 19, on ne peut pas faire n'importe quoi, n'importe comment.
Ou alors en prenant ses responsabilités... mais ça elle n'y est pas du tout prête !
C'est vraiment fatiguant, surtout qu'elle n'est pas seule à la maison... et que nous devons continuer à avancer et à avoir une vie de famille, ne serait-ce que pour la stabilité de Super-Boubou (8 ans).
Merci en tout cas, je prends le courage. Bisous.

Minouche 06/10/2015 11:01

C'est parfois tellement difficile, on est démuni, perdu...
Je pense aussi qu'il faut être là...A un moment, tu ne peux pas prendre les décisions à sa place et l'empêcher de se "planter", juste peut-être être là pour la relever...
Je n'ai pas la solution, et j'en suis navrée...
Je me dis juste que tune dois pas culpabiliser, tu as fait (comme bon nombre de parents) de ton mieux, et tu n'as pas failli...
Après, il y a les enfants qui trouvent leur équilibre facilement, et ceux pour qui c'est plus compliqué...

je te souhaite bon courage, de tout cœur avec toi...Bizzzzzzzzzzzzzz

Val1603 10/10/2015 19:40

C'est tout à fait ça... Elle se plante... je l'aide à se relever... j'essaie aussi qu'elle ne se plante pas à nouveau... mais malheureusement ça ne marche pas si souvent...
Alors on est là, on explique, on ré-explique, et on attend... mais c'est tellement dur !
Et aussi, tellement culpabilisant...
Mais j'ai bon espoir que l'on ira vers du mieux... même si ça prend du temps.
En tout cas, ça m'a fait du bien de poser quelques mots ici et d'avoir vos encouragements et vos conseils...
Merci les filles. Gros bisous à toi, espérant que ton Loup grandit bien et que tout va bien pour toi et ton amoureux.

Aggie 06/10/2015 10:59

Idem que Mélissa, j'allais te demander si vous vous êtes tournés vers des professionnels? J'ai l'impression que tu as épuisé toutes tes propres ressources, et même si ce n'est pas toujours évident de faire le pas, approche-toi d'un psy, d'un médiateur familial ou d'une asso (http://www.mediationfamiliale.info/la-m%C3%A9diation-familiale/). Bises.

Val1603 10/10/2015 19:38

Psychologue : déjà proposé et refusé... comme expliqué plus bas à Mélissa. J'ai regardé le lien que tu m'as donné. Ça me tente bien... mais sera-t-elle partante ???
Pour l'instant toutes nos idées d'aides extérieures sont rejetées... j'espère cependant que cela cheminera en elle...
Bises et merci de tes conseils.

celine 06/10/2015 10:44

Être là...malheureusement on ne peut pas toujours les aider...

Val1603 10/10/2015 19:37

Oui être là... mais j'aimerais tellement pouvoir faire plus...

Mélissa 06/10/2015 10:40

En effet, c'est compliqué et c'est dommage parce que vous sembliez proches et complices, que s'est-il passé ?
C'est difficile de conseiller et en même temps tellement simple de donner de "bons conseils" !!!!
As-tu pensé à rencontrer des professionnels (psychologues, assistantes sociales) ?
Je suis vraiment désolée de te savoir si paumée....
Bon courage Val et gros bisous.

Val1603 08/10/2015 16:54

Oui, complices nous étions... je pense que nous le sommes encore... mais c'est comme si un mur s'était dressé entre nous...
Elle aime à me raconter ses histoires avec les autres : petit ami et amis... mais dès qu'il s'agit de parler d'elle, de ses envies, de son futur, de comment elle compte y arriver... : plus de dialogue !
Elle s'enferme, elle s'emmure dans son comportement négatif : ne rien faire à l'école, y arriver en retard ou sécher les cours qu'elles jugent "inutiles", alors même que nous sommes désormais plus pour l'accompagner dans le fait de faire autre chose.
Donc les conversations tournent court, car elle nous envoie balader, nous disant : "C'est bon ! Je vous ai dis que je voulais passer mon BAC !".
Ok, mais dans quel but, avec quels moyens pour y arriver ???
Je lui ai proposé d'en parler avec un psychologue. Sa réponse : "C'est bon ! J'suis pas folle !".
C'est certain, on n'en doute pas... mais le fait de parler à quelqu'un d'extérieur à la famille, neutre, pourrait lui faire du bien... mais elle s'y refuse.
Du coup, difficile de l'y traîner de force.
La voir tellement perdue, est vraiment dur... J'espère que le temps lui permettra d'y réfléchir et de changer d'avis pour se faire aider...
En tout cas, un grand merci pour tes conseils.
Gros bisous.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents