Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma famille REcomposée

Ma famille REcomposée

La vie pas toujours facile d'une famille recomposée ou comment apprendre à vivre ensemble au quotidien...


Les secrets de famille # ma 2ème participation aux Vendredis Intellos #

Publié par Val1603 sur 7 Octobre 2011, 08:45am

Catégories : #Pourquoi faire simple

http://www.luciole.ch/UserFiles/Image/secrets%20de%20famille2.jpgVoilà encore un article qui m'a interpellée... qui a remué des choses en moi...

Cette semaine, sur le site du Nouvel Observateur, un article m'attire l'oeil..

Il s'agit d'une Interview de Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste et auteur de : "Les secrets de famille" (paru le 5/10/11).

 

Petit extrait de l'interview :

 

"Qu'est ce qu'un secret de famille ? Un non-dit à l'origine de bien des situations incongrues, dont le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron nous donne de multiples exemples, dans son ouvrage "Les secrets de famille", paru le 5 octobre.

 

Vous donnez de très nombreux exemples d'événements ou de situations menant à la création d'un secret au sein d'une famille (période historique traumatique, condition sociale, décès, naissance illégitime, viol...). On a finalement l'impression qu'il en existe un dans la majorité des familles ?

- Oui, et ce ne sera une surprise pour personne. Mais ces secrets sont plus ou moins graves, lourds et pesants, et le porteur du secret peut y penser plus ou moins souvent. Le secret n'a pas forcément une incidence problématique. Ce qui importe, c'est son poids pour son porteur et sa descendance, et la possibilité de pouvoir ou non en parler."

 

Oui, c'est vrai beaucoup de familles ont des secrets...

 

Je fais d'ailleurs partie d'une de ces familles... Ce secret me concerne... il concerne ma naissance... il concerne ce géniteur que je ne connais pas et dont on ne m'avait rien dit jusqu'à mes 14 ans... il concerne ce père qui m'a élevée comme sa fille et qui a fait de moi ce que je suis... il concerne ma mère qui a essayé de me protéger... il concerne mon frère qui ne savait pas jusqu'à encore récemment... il concerne mes grands-parents maternels chez qui j'ai vécu avec ma mère jusqu'à mes deux ans et demi, il concerne les parents de mon père, notamment la mère de mon père qui ne m'a jamais acceptée comme sa petite-fille, il concerne mon mari et mon ex. : les pères de mes enfants... à qui j'ai raconté mon histoire, il concerne mes enfants à qui je n'avais rien dit jusqu'à cette année... j'ai raconté mon histoire à Grande-Miss il y a juste quelques mois et presque forcée par les évènements, je n'ai encore rien dit à Super-Boubou (trop jeune encore...), il concerne mes cousins, mes cousines, qui pour la plupart ne savent pas...

 

Mais... si on me pose la question... ce secret ne concerne que moi... et personne d'autre... Il s'agit juste de mon histoire...

 

L'autre jour, j'ai interrogé ma grand-mère sur le pourquoi on ne m'avait rien dit... "On ne t'a rien dit car tu étais trop petite... nous t'avons beaucoup aimée lorsque tu es arrivée, surtout ton grand-père, celui devant qui tout le monde tremblait, tu étais sa princesse..., sa dernière fille... Tout le monde te chérissait, tu étais pourrie gâtée par tous... Lorsque ta mère a rencontré celui qui a fait de toi sa fille, tu étais encore petite deux ans et demi et ensuite un an après il t'a reconnue... alors nous n'avons rien dit... Tu n'as pas posé de questions, tu étais heureuse... nous avons fait comme si... car tout allait bien... Et puis qu'est ce que ça aurait changé... Tu as bien grandi, tu as eu une période difficile à l'adolescence lorsque tu as su..., mais maintenant tu es une femme épanouie... Alors... laissons le passé où il est...".

 

Alors j'avance avec cette blessure tout au fond de moi... qui est ravivée parfois par des évènements de la vie...

Mais au fond, je ne sais pas ce qui est mieux pour une famille...

Dire... oui... c'est certain...

Mais quand ? comment ? qui doit le dire ? à quel moment ? et avec quelle suite à cette histoire ?

 

Je crois que je vais donc me procurer ce livre pour en apprendre un peu plus...

Résumé : "Tout enfant grandit au milieu des secrets, tout simplement parce qu’il est confronté à des mots, des mimiques et des attitudes d’adultes dont il ne comprend pas le sens. Bientôt, il questionne et parfois on lui répond. D’autres fois, on lui sourit en lui disant qu’il le saura quand il sera plus grand. C’est notamment le cas lorsque sa curiosité implique la sexualité. Mais d’autres fois encore, ses questions suscitent chez ses parents des réactions de colère, de tristesse ou de gêne incompréhensible. Ce sont ces réactions que Serge Tisseron nomme « les suintements du secret ». Ils mettent l’enfant sur la voie de penser qu’on lui cache quelque chose de grave, l’invitent à le deviner tout en lui interdisant tacitement d’y parvenir car cela serait trop douloureux pour l’adulte. De cette injonction contradictoire naissent des troubles dans sa construction psychique : le traumatisme vécu et tenu caché par la première génération « ricoche » sur la deuxième, parfois sur la troisième encore.
Serge Tisseron analyse la logique et les mécanismes propres aux secrets de familles. Il montre comment on peut aussi en guérir. Il souligne ainsi que ces secrets s’opposent moins à l’idée d’une Vérité qu’à la communication.
Serge Tisseron est psychanalyste. Les secrets de famille sont un de ses principaux objets d’étude. Il a notamment publié Tintin et les secrets de famille (1992), Nos secrets de famille. Histoires et mode d’emploi (1999), Le Petit Livre pour bien vivre les secrets en famille (2006). Dans la collection « Que sais-je ? », il est également l’auteur de La résilience."

 

 

Voici donc ma 2ème participation aux Vendredis Intellos de Madame Déjantée...


Commenter cet article

marie 20/10/2012 19:50

J'ai lu un peu ton histoire, oui. Et ça a l'air plus complexe que dans mon cas. Moi, je connais seulement son nom, je sais qu'il avait 20 ans de plus que ma mère et avait déjà une fille, mais je
n'ai aucune photo, et aucun témoignage puisque personne ne l'a connu, ma mère l'a fréquenté très discrètement. Cet été, c'est le frère de mon géniteur que j'ai rencontré, à qui j'ai appris que
j'étais donc sa nièce, et c'est lui qui m'a dit qu'il était mort. Il m'a promis de m'envoyer une photo, mais il ne me l'enverra vraisemblablement jamais.
Mais j'ai eu un papa, un homme qui m'a reconnue à l'âge de 3,5 ans. C'est à ça que je m'accroche, parce qu'en soi, c'est pas la filiation qui me pose problème. c'est le mensonge dont j'ai été
l'objet durant 21 ans, c'est de se rendre compte que tout le monde autour de moi savait et ne disait rien. Et j'ai aussi voulu en parler à ma fille pour briser ce silence. J'ai décidé que ça devait
s'arrêter avec elle et qu'elle n'avait pas à porter en elle un secret qui ne lui appartient pas. Et de cette histoire, je voudrais que ma fille retienne juste que un papa, c'est avant tout celui
qui est là et qui nous aime, et qu'un papa de coeur, c'est aussi super. Pour autant, je me demande si, un jour, je pourrai digérer tout ça... Mais il n'y a pas de bon moment, ou d'âge adéquat je
pense. Je crois qu'il faut juste se sentir prête à en parler, à raconter son histoire. Et tu en parleras à ton petit quand tu le sentiras.

Val1603 23/10/2012 18:32



Au final, je trouve que nos histoires se ressemblent quand même un peu... Moi aussi je connais son nom... je sais aussi qu'il a longtemps vécu dans la même ville que nous... mais même s'il est
venu me voir une fois à ma naissance, il n'a jamais cherché à prendre contact avec moi, jusqu'à ce jour... Il a - je crois - une famille également avec des enfants avec une autre femme que ma
mère, avec qui il a fait sa vie...


Moi aussi, j'ai eu un papa, un homme formidable qui m'a élevée comme sa fille et m'a donné son nom en me reconnaissant, pareil à 3 ans et demi... Cela fera 11 ans cette année qu'il est décédé...
et depuis ma mère s'est remis avec un autre homme, avec qui elle s'est mariée en Septembre...


Et tout comme toi... c'est le secret autour de cette histoire qui m'a posé souci et me pose encore souci à ce jour... même si maintenant j'en parle plus facilement. Il y a encore 18 mois, même ma
meilleure amie ne connaissait pas mon histoire de naissance et de début de vie... C'est dingue, hein... j'ai été tellement bien conditionnée, que moi-même je respectais ce culte du secret...


Maintenant, j'essaie de me sentir libre d'en parler... même si je sais que cela pose souci à ma mère...


Pas facile ces situations...


Plein de bises et à bientôt.



marie 20/10/2012 08:11

je vais aller acheter ce livre, moi aussi...
Cette histoire ressemble étrangement à la mienne. Moi, j'avais 21 ans quand j'ai su. grande douleur.
cet été, soit 10 ans plus tard, je me suis décidée à le retrouver. Il est mort. Déception. Grand blanc. je ne saurai jamais à qui je ressemble.
Mais j'ai brisé le tabou. J'ai ouvert les vannes avec mes grands parents, tenus au secret depuis 30 ans. J'ai tout expliqué à ma fille, elle avait 15 mois, et faisait des otites à répétition.
"Quelque chose de secret, de tabou qu'elle capte sans comprendre, comme une interdiction d'entendre", m'a dit mon médecin. Alors j'ai tout dit, et elle n'a plus d'otite depuis maintenant 9
mois.
Dire. Dire. Tout. Ne pas chercher à protéger.

Val1603 20/10/2012 19:02



Comme tu as été courageuse... Ado. j'ai essayé de prendre contact, mais il n'a jamais répondu à mes courriers... Depuis, je n'ai fait aucune nouvelle tentative... Je ne sais pas qui c'est, ni à
quoi il ressemble, sauf quand il était jeune, ma grand-mère m'ayant montré des photos de lui prises avec ma mère...


Je ne me sens pas prête à faire de nouveau cette démarche.... Je ne trouve pas la motivation, et surtout quoi dire...


Pour mes enfants, seule Grande-Miss le sait maintenant, à cause des histoires que nous avons eues avec mon frère concernant l'héritage de la mère de mon père (celui qui m'a reconnu comme sa
fille). J'ai raconté un peu sur le blog, si tu veux lire...


Pour mon plus jeune, et malgré les demandes de Mr Chéri, je ne l'ai pas encore dit... Il sait que mon père est mort, et que ma mère s'est remariée dernièrement avec celui qu'il appelle papy, mais
il ne sait pas que mon père n'est pas mon géniteur. Il a 5 ans et je le trouve trop jeune pour lui raconter... Je sais bien que j'ai tort, mais je n'arrive pas à m'y résoudre... C'est bête, hein
?


Je trouve que tu as bien fait avec ta fille... En plus si ça l'a libéré de ses otites, c'est vraiment super...


Je me permets de te faire plein de bises.



vivi 30/10/2011 21:39


Il me semble que dire la vérité le plus tôt possible est le mieux, surtout quand cela concerne une chose aussi essentielle que ses origines. Je crois qu'il n'y a pas d'âge pour en parler et que
même un très jeune enfant (2/3 ans) peut tout comprendre pour peu qu'on utilise des mots justes et adaptés. Malheureusement, je pense que tu n'en as pas fini avec cette histoire...


Val1603 01/11/2011 12:36



Non... cette histoire est loin d'être terminée... mais au final... je l'assume de mieux en mieux depuis que l'abcès est crevé... Me reste à en parler à Super-Boubou...



Mlle Bulle 08/10/2011 14:24


tout secret est important et lourd de conséquence, même inconsciemment ... on a beaucoup travaillé dessus en formation, en stage aussi (surtout en psychiatrie) ... ma mère aussi s'intéresse bcp à
tout ça, elle a aussi des livres sur ce sujet !
En effet, ton "secret" concernant ton histoire ne regarde que toi, mais c'est lui qui t'a construite, et donc inconsciemment, ça impact aussi sur ton entourage et surtout tes enfants et ton rapport
à eux ...


Val1603 12/10/2011 17:30



Bien sûr c'est un secret important, qui a joué sur ma vie et ma construction d'adulte, mais j'ai eu la chance d'être bien entourée, et surtout comme me l'a rappelé ma grand-mère, beaucoup aimée
et choyée, à cause ??? grâce ??? à ce secret ou bien tout simplement parce que c'est la façon d'être de la famille de ma mère ??? J'espère la dernière solution...


Et comme tu le dis, malgré le fait qu'il s'agit d'un secret qui me concerne, il a influé sur ma vie, il influe au quotidien sur les décisions que je peux prendre, et donc en conséquence influe et
touche les personnes qui m'entourent, dont mes enfants... et après tout pourquoi le cacher... Mon père a fait quelque chose de bien car il a su m'élever comme sa propre fille... ce que j'étais à
ses yeux... et lorsque Grande-Miss est née, il l'a accueillie comme sa première vraie petite fille et c'est d'ailleurs la seule qu'il a connue sur ses 4 petits enfants, puisqu'il est mort avant
la naissance du fils aîné de mon frère... Elle a fait de lui un grand-père et il en était heureux et fier et c'est vraiment ce qui compte le plus...


Bises ma belle.



MissBrownie 07/10/2011 18:06


Je suis assez mal à l'aise avec le fait de cacher à un enfant qu'il a été adopté par un père, une mère ou ses 2 parents... car un jour forcément ça ressort.
Souvent l'entourage le sait et après il faut croiser les doigts pour que personne ne dise "De toute façon, c'est pas ton vrai père."
Je connais une petite fille dans cette situation, adoptée par celui qui a refait sa vie avec sa mère quand elle avait 8 mois, mais la petite ne sait rien. Pour elle, c'est son père. Effectivement,
il est son père mais pas son père biologique.

Ma grand-mère n'a jamais su qui était son père... C'est dur je trouve de grandir sans savoir :-/


Val1603 12/10/2011 13:56



C'est tout à fait ça... il faut croiser les doigts... ou bien voir des adultes se reprendre en disant je disais ça comme ça... Mais un jour ou l'autre la vérité refait surface et c'est souvent
très dur à gérer... Imagine... à 14 ans tu t'aperçois que tu as vécu dans le mensonge toutes ces années, tous les adultes qui t'entouraient savaient... sauf toi... Pour moi, à l'adolescence ce
fut une période particulièrement difficile à gérer...



Margaux33 07/10/2011 17:15


les secrets de famille sont douloureux mais même si il n' a pas de secret mais qu'on occulte une situation ou qu'on ne parle jamais d'un événement douloureux (décés) c'est très lourd et même adulte
on en souffre encore
bises


Val1603 12/10/2011 13:52



Oui... plein de choses sont tabous dans nos sociétés que l'on veut modernes... même la mort devient quelque chose dont on ne souhaite pas parler... notamment aux enfants... comme si nous étions
un peu éternels... Mais est-ce la bonne façon de gérer la vie et nos chagrins... Je ne sais pas...



Carole Nipette 07/10/2011 16:51


Qui n'a pas un secret de famille bien planqué dans un tiroir !! mais après il y a secret et secret je trouve, genre secret honteux ou grave ou secret qu'on ne dit pas pour ne pas faire de mal un
peu comme dans ton cas... Mais il vaut mieux tout dire à mon avis, imagine ceux qui découvrent la vérité à la faveur d'une prise de sang ou d'une maladie... Il y a néanmoins des secrets qu'on peut
garder pour soi, un secret qui concerne le parent sans aucun incident sur la vie de l'enfant, pas besoin d'en parler. le secret de mon père n'est pas le mien par exemple...


Val1603 12/10/2011 13:51



Effectivement il y a secret et secret... Parfois certains d'entre eux doivent être vraiment lourds à porter... et avoir des conséquences beaucoup plus désastreuses, que ce que j'ai connu...


Mais la question, je pense, se pose toujours... dire ou pas... quand... à quel moment... à quel âge... Tout cela est vraiment difficile et dépend du parcours de vie de chacun...


Merci de ton commentaire. Bises.



Mouchette 07/10/2011 15:41


Voilà qui est lourd, qui est fort et qui c'est vrai fait partie intégrante de ton identité. Dire, ne pas dire... Choix difficile pour ceux qui t'aiment. Je ne sais trop quel serait mon propre choix
dans une telle situation.
Mais, tu es une belle personne avec du coeur et c'est là l'essentiel. Tu t'es construite certainement avec beaucoup d'amour alors le reste est secondaire.
Je te souhaite un beau week end.

Bisous.


Val1603 12/10/2011 13:47



Maintenant que je suis maman... bien sûr je me pose la question... dire ou ne pas dire... et malgré mon histoire je ne sais si j'aurais pu prendre la bonne décision... Parfois remuer le passé n'a
pas que des bénéfices...


L'important - comme tu le dis - pour l'enfant est de grandir entouré d'amour afin qu'il puisse se construire et devenir une belle personne... et j'ai eu cette chance...


Merci à toi de ce gentil commentaire...



maman-mais-pas-seulement 07/10/2011 14:45


très intéressant !
Je relaye


Val1603 12/10/2011 13:45



Merci.



Maman d'ados 07/10/2011 14:25


Curieusement, les secrets de famille ne protègent que ceux qui savent la vérité! Lorsque le secret est révélé, et ne l'est-il pas la plupart du temps?, les dégâts sont parfois impressionnants.
Alors, bénéfice?


Val1603 12/10/2011 13:45



Oui, c'est vrai le secret protège surtout les protagonistes... Mais un jour ou l'autre... quelqu'un ne pourra plus se taire et dira... mais de quelle façon ??? (Là bien sûr je pense à la mère de
mon père...).


Donc aucun bénéfice... mais surtout des dégâts collatéraux à gérer dont on se serait bien passé...


Dire ou ne pas dire... toujours difficile pour un parent de prendre la bonne décision...



Mme Déjantée 07/10/2011 09:35


Merci de ta contribution!!! Et aussi de ton témoignage...C'est un élément fondamental dans l'éducation des enfants que de réfléchir à ce qu'on dit ou non, pour les "protéger" ou non... Je suis
toujours stupéfaite de constater à quel point toute vérité est préférable au non dit...Merci en tout cas de nous avoir fait avancer là dessus, j'espère que d'autres contributions suivront!!


Val1603 12/10/2011 13:41



De rien... ce sujet me tenait à coeur...


Et comme je l'ai dit dans un commentaire précédent... il est toujours difficile de trouver le bon moment pour dire ce qui était caché jusqu'à présent... surtout lorsque pour l'enfant tout va bien
en apparence...


Moi même, j'ai gardé mon secret en le taisant auprès de mes enfants bien longtemps... malgré les conseils que j'avais reçu... "tu devrais en parler...". Je ne voyais pas l'intérêt...
Pour moi ce secret était le mien et n'avait pas d'incidence directe sur mes enfants...


Toujours difficile de faire le bon choix pour soi et surtout pour ses enfants... A méditer...



zazounette67 07/10/2011 09:30


et bien chez moi aussi il y a eu des secrets qui int volé en éclats des années + tard et finalement j'ai compris une partie de mon ressenti enfant et j'ai dit à mes enfants ce qui se passait dans
notre famille pour crever l'histoire et que chacun puissent se construire , mon fils n° 3 a aussi son histoire et dès qu'il a été en age de comprendre vers 3/4 ans je lui ai raconté son histoire et
depuis ça vie est clair pour lui et il est même je pense rassuré de le savoir, il peut continuer à avancé !
Bises la belle


Val1603 12/10/2011 13:38



Au final... il serait donc plus simple de prendre un temps avec l'enfant, avant qu'il ne découvre d'une façon ou d'une autre la vérité sur son histoire... Mais bon avec le recul et en devenant
parent... on comprend mieux... quel est le bon moment... à quel âge... et puis si on ne dit rien, il grandira tout autant... En devenant maman, on comprend combien il est parfois difficile de
dire juste la vérité... et surtout de l'expliquer avec des mots simples...


Mais comme tu le dis, le fait de dire... de mettre des mots sur... rend la vie plus claire et permet d'avancer plus sereinement...


Merci de ton commentaire. Bises.



Choupie 07/10/2011 09:00


Je crois que c'est douloureux la plutard du temps les secrets de famille . Pour ma part je ne sais pas si nous en avons ou pas ...
Passe une belle journée!
bisous, bisous


Val1603 11/10/2011 18:43



Les secrets de famille inavoués et qui te sautent à la figure un jour venu sont toujours plus difficiles à gérer que ceux que l'on prend le temps d'expliquer...


Mais bon... difficile d'être parent et de prendre toujours les bonnes décisions...


Bises et belle soirée.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents